Mission-VN-2019

Mission 2019 au Vietnam des associations Fleur Blanche et Destinées du 09/11 au 23/11/2019

19/11 BINH DƯƠNG - CPS

19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
19/11 BINH DƯƠNG - CPS
Arrivés  vers 14:00, nous sommes accueillis par le directeur M. THANH et Mme BE, responsable des dossiers. 
Raymond remercie M. T de nous recevoir et se dit ravi du partenariat noué en 2018.
M. T indique qu'il y a 2 centres de protection sociale qui accueillent en tout 75 enfants ; dans celui où nous nous trouvons, il y en a 30. Tous les enfants de ce CPS sont des orphelins ou des enfants abandonnés voire des enfants vagabonds qui viennent de partout; c'est la police qui les accompagne dans les CPS. Dans le second CPS il y des enfants handicapés et 270 personnes âgées. 
Le CPS qui nous reçoit compte 20 nounous au total.
 
M. T explique que la ville de Binh Dương est industrielle, une des 3 premières du Sud VN. On y compte beaucoup d'entreprises et donc de personnes. Ceci explique pourquoi il y a beaucoup d’enfants abandonnés ou vagabonds.
R demande si le nouveau décret pris par le gouvernement pose problème à M. T. Celui-ci répond que cela rallonge de manière importante les délais d’attribution. Après les recherches parentales, un délai est institué pour une possible adoption locale puis nationale. Si aucun résultat positif, l'adoption internationale est alors envisagée. Mais M. T nous informe que seules 2 remises officielles ont eu lieu cette année du fait de ce nouveau décret.
R demande combien d'adoption nationale il y a eu ? En 2019, parmi les 20 enfants dans ce centre, 10 familles vietnamiennes ont pu adopter mais 2 remises officielles à l'internationale seulement. 
R dit que c’est dommage pour les enfants, car ils restent plus longtemps au CPS. Il demande si l'Etat aide le centre du fait de l’allongement des délais ? Pour les enfants à besoins spécifiques, aucune aide additionnelle. Les enfants dans le besoin ainsi que les personnes âgées coûtent au Centre.  
 
R demande les montants de l’aide étatique : M. T précise que plus la personne est âgée moins il reçoit de subvention mensuelle. Pour une personne âgée l'état verse au centre 1.020.000 dongs quant aux personnes les plus jeunes (bébés en fait) , la subvention est de 1.700.000 dôngs
M. T dit que dans ce contexte c'est difficile de payer les nounous et qu’il doit constamment rechercher des subventions.
 
R confirme que les aides de DESTINEES se poursuivront et que le directeur peut compter sur nous. Deux attributions sont prévues prochainement.
R explique que nous avons aussi des candidatures de familles pour des enfants plus grands, voire atteint de VIH.
Mais M. T dit que  les plus grands sont lourdement handicapés et que donc ils ne sont pas proposés à l'adoption.
 
Nous remettons des cadeaux  souvenirs rapportés de France au directeur, son adjointe ainsi qu'aux nourrices.
C demande des nouvelles de l’enfant aveugle. Elle s’appelle NGUYEN THI Huong née en 2011. 
Elle est toujours dans le centre et se développe bien. On explique que l’on pourrait mettre en place un parrainage pour cette fille à raison de 10 € par mois. BICH explique le parrainage et le directeur est d’accord. Avec cette aide, le directeur va chercher s’il y a une école pour enfants aveugles à proximité afin de lui permettre d'apprendre le braille. 
 
Le directeur nous invite ensuite à aller visiter le centre. Nous constatons que les enfants présents vont bien. Dès notre arrivée parmi eux, ils ne nous quittent plus pour jouer avec tablette, appareils photo, sac, etc... Un enfant de 3 ans sanglote de façon ininterrompue et appelle sans cesse sa mère. Nous apprenons qu'il est arrivé le matin amené au Centre par la police car sa mère a été emprisonnée le jour même. Il va devoir s'habituer à son nouveau mode de vie qui lui permettra d'aller à l’école par la suite. A vrai dire de le voir ainsi, cela nous a beaucoup ému.
Nous saluons nounous et enfants et prenons congé de tout ce petit monde vers 15:45 pour une balade Saigonaise prévue en soirée.
Notre programme a été modifié et nous ne nous rendrons pas à CAN THO le 20 novembre. Nous resterons donc une journée de plus sur SAIGON à faire les DU Lich ( comprenez touristes). 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Famille Hanriot 22/11/2019 22:05

Que tous ces partenariats puissent continuer et que des enfants puissent trouver des familles qui attendent. En tout cas tous les CPS ont l'air d'être impeccables et surtout bien équipés pour le bon développement de ces enfants, avec des nounous que l'on ne remerciera jamais assez de s'occuper d'eux. Bonne suite de la mission qui s'achève bientôt....préparez les doudounes !!! Bises à vous 3.

Christine de FB 23/11/2019 01:38

Merci de nous avoir suivis et de vos commentaires ! Les valises se préparent en effet pour un retour vers le froid !
Bises du trio !